Pourquoi le Shiatsu se pratique t-il au sol ?

Le Shiatsu se pratique au sol afin de permettre au praticien d’utiliser efficacement son hara et de conserver toute la mobilité nécessaire au geste juste, dans la détente. Cependant, nous apprenons également les manières de se placer pour donner des shiatsu complets à des personnes alitées, assises ou patients handicapés en fauteuils.

Pourquoi pratiquer le shiatsu sur des personnes habillées, alors que tant de massages se pratiquent sur peau nue ? Est ce que les vêtements n’empêchent pas de sentir l’énergie ?

Le Shiatsu traditionnel se pratique toujours sur un patient vêtu. En effet, lors de la séance, les énergies du patient sollicitées au niveau des méridiens, descendent progressivement vers les organes et donc la surface du corps se refroidit. Il est donc non seulement nécessaire mais indispensable d’être habillé et le praticien prévoit en plus une couverture à proposer lors de la séance. Quant au fait de « moins bien sentir l’énergie » , toutes les techniques proposées durant les cours devraient vous amener à abandonner cette vue de l’esprit.

J’ai entendu dire que, pour être efficaces, les pressions shiatsu doivent être fortes, et que c’est ainsi que travaillent les japonais, qu’en pensez-vous ?

Le travail sur la qualité de la pression est fondamentale. Appliquer des pressions fortes ne garantit pas un résultat probant. Le geste juste et efficace découle d’une posture et attitude justes. Le pouce, sur un méridien ou point d’acupuncture, se doit d’être à la fois réceptif, actif et respectueux : travail tout en nuances selon les lieux du corps touchés. De nombreux exercices sont proposés au praticien pour éviter qu’il ne devienne « marteau » sur un pouce « burin ». Quant à travailler « à la japonaise », Maître Tokuda Sensei est bien lui même japonais…

Vous proposez la pratique d’un shiatsu complet, de quoi s’agit-il ?

Au cours de la séance, et quel que soit le problème évoqué par la personne que nous recevons, nous proposons un shiatsu sur le corps entier, à même de réguler de manière douce, son terrain énergétique. Si les théories fondamentales de la pratique s’avèrent indispensables, la recherche par le praticien, du geste juste
 
*Questions et réponses issues du site www.shiatsu-nonindo.fr